Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2017 5 06 /01 /janvier /2017 07:20
110 - Et si...

Depuis le temps lointain où Tite Live rêvait qu’Alexandre parte à la conquête de l’Occident plutôt qu’à celle de l’Orient (Histoire de Rome IX, 17-19) l’uchronie s’est élevée au rang de genre littéraire. A son tour, la bande dessinée ne pouvait manquer de s’y intéresser : ainsi, à partir de 2010, les éditions Delcourt lui ont ouvert les portes d’une collection baptisée « Jour J ». Ce sont les tomes 3 et 4 de cette série que je vais vous présenter aujourd’hui.

110 - Et si...

Le premier volume intitulé Septembre rouge, se déroule en 1917 et part de l’hypothèse que les Allemands ayant appliqué le plan Schlieffen à la lettre, ils ont défait l’armée française sur la Marne en septembre 1914 et poussé l’armée anglaise à rembarquer. Les troupes du Kaiser sont entrées dans Paris le 24 décembre et le président Poincaré a capitulé le 9 janvier 1915. Pendant ce temps, avec une partie de la flotte française, Clemenceau qui refuse la défaite a rallié Alger où il forme un gouvernement « d’union sacrée nationale ». A Paris, les Allemands ont replacé sur le trône, sous leur contrôle étroit, le duc d’Orléans sous le nom de Philippe VIII.

Mais en cette fin 1917 la Russie, toujours en guerre contre les puissances centrales, est aux abois et Nicolas II envisage de signer la paix. Pour Clemenceau cela signifie la fin de ses projets de reconquête et il décide donc de faire assassiner le Tsar. Il fait alors évader de l’île d’If un prisonnier anarchiste particulièrement dangereux (le détenu 10/47 1) et lui adjoint le commissaire Blondin, ancien des brigades mobiles. Les deux compères sont donc envoyés à Petrograd pour prendre contact avec les chefs bolcheviks afin de préparer leur attentat. Ils seront pourchassés par Manfred von Richtoffen en personne dans leur route pour rallier la Suisse où des réfugiés anarchistes, parmi lesquels l’incontournable Viktor Lvovitch Kibaltchitck allias Victor Serge, leur apporteront de l’aide.

1 La véritable identité de ce mystérieux 10/47 faisant partie des révélations de l’ouvrage nous n’utiliserons donc que son matricule de prisonnier pour le nommer…

110 - Et si...

Dans le second volume, ayant enfin rallié Petrograd, Blondin et 10/47 sont en contact avec Lénine, Trotski et Staline et travaillent activement à leur projet d’assassinat, en dépit des agissements de l’Okhrana 2 et d’agents allemands placés sous les ordres d’une femme. L’attentat aura bien lieu, mais sans aide pratique de nos deux français et la révolution russe sera finalement menée à bien par les anarchistes qui se débarrasseront du trio infernal Lénine-Trotski-Staline et qui finiront par vaincre les Allemands. De retour à Alger, Blondin fera alors arrêter la taupe qui avait permis aux agents du Reich de le suivre durant son périple.

2 Police politique du Tsar.

110 - Et si...

Le Lioré et Olivier H13 dont il sera question plus bas (cliché tiré du site http://fandavion.free.fr/liore_constructeur.htm).

Ces deux albums, marqué par les sympathies anarchistes de leurs auteurs, n’échappent évidemment pas au cliché de la pieuvre allemande s’étendant sur le monde 3, avec l’aide d’une espionne qui ressemble beaucoup à la fameuse fraulein doktor qui enflamma les esprits de tous les services de contre-espionnage alliés au long du conflit. Autre problème, l’hypothèse d’un possible retournement du Tsar qui, pendant le conflit et en dépit de tous les revers de ses armées, se refusa toujours à envisager de demander la paix. Enfin, un certain nombre d’anachronismes marquent le récit : il faut ainsi faire revenir de l’autre monde le détenu 10/47 ainsi que le traître démasqué à la fin ; pour sa part, l’hydravion Léo H13 A 4 utilisé pour rejoindre la Suisse n’a volé pour la première fois qu’en juillet 1922. Ceci oublié, on remarquera avec plaisir le caractère fort antipathique de Clémenceau, Lénine ou Trotski, personnages trop souvent portés aux nues par les auteurs français. Et l’amateur de bandes dessinées découvrira au fil des pages des apparitions fugaces de Tintin, de Corto Maltese et de son acolyte Raspoutine. Comptant sur la patience de mes lecteurs, je vais maintenant m’arrêter sur trois détails qui m’ont parus intéressants.

3 N’oublions pas que les services de renseignement et de propagande des alliés ne furent pas moins actifs que ceux des puissances centrales durant le conflit…

4 Le Lioré et Olivier H13 A était la version civile pour le transport de passagers d’un type d’hydravion qui eut aussi des modèles destinés à un usage militaire.

110 - Et si...
110 - Et si...

Arrêtons-nous d’abord sur Louis Philippe Robert d’Orléans (1869-1926), prétendant orléaniste au trône de France depuis 1894. Je confesse avoir beaucoup ricané du choix fait par les auteurs de sa personne plutôt que de celle du prétendant légitime à la couronne, Jacques de Bourbon (1870-1931), pour être à la tête d’un gouverneur collaborateur. On remarquera avec surprise sur sa photographie la plaque de l’ordre du Saint-Esprit que son ancêtre l’usurpateur Louis-Philippe avait pourtant mis sous le boisseau. De même, le drapeau à fleurs de lys en arrière plan de la vignette de la BD ne pourra qu’étonner…

110 - Et si...
110 - Et si...

Après avoir scruté avec attention les cases du premier album pour tenter de découvrir le non navire sur lequel Blondin et 10/47 quittent Alger j’avoue n’avoir rien trouvé. Toutefois, avec ses quatre cheminées, il ressemble bougrement au croiseur protégé de 1ère classe Châteaurenault, lancé le 21 mai 1898, et qui sera utilisé comme transport de troupes en Méditerranée pendant la première guerre mondiale.

110 - Et si...
110 - Et si...

Rolls-Royce équipée du système Kégresse utilisée par le Tsar (cliché tiré du site http://www.croisieres-citroen.com/Croisieres_Citroen/Kegresse.html).

Enfin, on appréciera la chenillette de Nicolas II, rappelant que l’ingénieur Adolphe Kégresse (1879-1943) avait travaillé pour le Tsar avant guerre afin de réaliser des véhicules pouvant se déplacer aisément dans la neige à partir de chassis déjà existants.

110 - Et si...

Une image de Clemenceau assez inhabituelle…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de kaiser-wilhelm-ii
  • : Ce blog est destiné à présenter des documents liés à l'empereur Guillaume II (et non Guillaume 2 comme le veulent certains idéologues qui prennent les gens pour des sots) et à son époque. "Je travaille pour des gens qui sont plus intelligents que sérieux" Paul Féval
  • Contact

Important

Sauf mention explicite, les articles sont illustrés par des pièces de ma collection.

La reproduction, même partielle du contenu de ce blog n'est pas autorisée.

Pour toute demande, n'hésitez pas à me contacter par l'onglet "qui va bien" dans la rubrique ci-dessus.

 

Recherche