Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 20:48
180 - Garder la ligne

Garder la ligne n’est pas une préoccupation exclusive de notre époque. Le Kaiser s’y était déjà plié sans attendre nos modernes salles dites de fitness ou ces régimes alimentaires présentés à longueur de publicité télévisée. On découvrira aussi le caractère assez taquin de l’empereur vis-à-vis d’une personne qui ne l’avait sans doute pas reconnu…

La Cour demeure à Wilhelmshöhe 1 chaque année au mois d’août, quand la chaleur humide du Nouveau Palais 2 devient par trop intenable. L’Empereur, y échange chaque après-midi son uniforme contre un complet de flanelle et porte un panama, il fait de longues courses à travers bois et sur les collines, cherchant ainsi à se débarrasser un peu de l’embonpoint qui, en dépit de son activité, a quelque peu empiété au cours des deux dernières années sur sa tournure élégante. Il a horreur de devenir corpulent, et tient l’ennemi en échec avec une opiniâtreté caractéristique.

1 Château bâti entre 1786 et 1798 près de la ville de Cassel. Napoléon III y fut interné après sa reddition à Sedan et le jeune Guillaume II y résida plusieurs fois lors de ses études à Cassel.

2 Le Nouveau Palais de Potsdam avait été bâti par Frédéric II. C’était une des résidences préférées de Guillaume II qui y avait fait installer un chauffage central à vapeur et avait électrifié l’ensemble des lustres frédériciens.

180 - Garder la ligne

Un jour son fils le prince Adalbert, qui sert à Kiel dans la marine, donna un bal paré et masqué. L’Empereur y vint ; il ne fut pas reconnu par les invités : il portait le costume de son ancêtre le Grand Electeur, perruque flottante, l’habit long et les culottes de l’époque. Pendant la première partie du bal les danseurs étaient masqués, et l’empereur causait avec une dame ; elle le prit pour le Kronprinz, qu’elle connaissait très bien, et lui dit d’un ton malicieux :

« Votre Altesse Impériale est magnifiquement déguisée. Mais comment a-t-elle fait pour paraître si grosse ? Un petit coussin qu’elle a glissé en dessous, je suppose ? »

180 - Garder la ligne

Sa Majesté racontait souvent cette petite aventure, surtout quand cette dame, qui avant son mariage faisait partie de la suite de l’Impératrice, était présente. Il roulait alors les yeux avec une colère feinte en disant :

« Naturellement, il n’y avait pas de coussin, mais je crois qu’elle le disait exprès. Elle savait très bien qui j’étais. »

Parcourir tant de kilomètres par un soleil si ardent n’allait pas sans fatigue, et, quoique l’Impératrice elle-même fût à cette époque une bonne marcheuse, elle avait fort à faire pour suivre son énergique mari ; et la Princesse 3 avouait franchement qu’elle était à demi morte après une de ces dures promenades de papa. Les Allemands d’un certain âge, surtout à la Cour, se livrent rarement à l’exercice de la marche, à moins qu’ils ne veuillent en faire une sorte de cure. C’est alors comme un rite solennel et important : ils flânent sous les arbres le chapeau à la main, avec des pauses fréquentes et contemplent le paysage ; mais ce n’est pas ainsi que l’Empereur comprend la marche. 4

3 Louise de Prusse, unique fille du Kaiser.

4 Miss Topham Souvenirs de la cour du Kaiser (Librairie Delagrave ; Paris, 1915) pp. 190-192.

180 - Garder la ligne

Touristes allemands caricaturés par Hansi.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de kaiser-wilhelm-ii
  • : Ce blog est destiné à présenter des documents liés à l'empereur Guillaume II (et non Guillaume 2 comme le veulent certains idéologues qui prennent les gens pour des sots) et à son époque. "Je travaille pour des gens qui sont plus intelligents que sérieux" Paul Féval
  • Contact

Important

Sauf mention explicite, les articles sont illustrés par des pièces de ma collection.

La reproduction, même partielle du contenu de ce blog n'est pas autorisée.

Pour toute demande, n'hésitez pas à me contacter par l'onglet "qui va bien" dans la rubrique ci-dessus.

 

Recherche